Accueil Inscription / Connexion
Afficher le menu
Rejoignez-nous!
40 ans au service de l'économie régionale
Une tradition industrielle de plus de deux siècles projetée dans l'avenir
Cercle de réflexion, porteuse de projet et représentante de l'économie régionale
Un tissu industriel homogène et fortement spécialisé
Une économie tournée vers l'exportation
Microtechniques issues de l'horlogerie
Au coeur de l'horlogerie
Stratégie économique du Jura bernois 2030
Un cadre naturel préservé
Une concentration exceptionnelle d’acteurs des microtechniques

ALIX DETTWILER - Entre Lac et Montagnes

Vivre et travailler dans le Jura bernois @Pays de Chasseral

Géraldine Berberat
Posté le 11.07.2019
Vivre et travailler dans Jura bernois @pays de Chasseral

Chasseral

Le Jura bernois, région de Chasseral regorge d'atouts attirant des talents de Suisse et d'ailleurs. Découvrez ces secrets à travers les témoignages de ces "expats" venus vivre et travailler dans la région. 

 

ALIX DETTWILER Alix Dettwiler

28 ans, en couple

Collaboratrice @ Jura bernois.Bienne à Bévilard

Depuis 2016 dans la région biennoise

Originaire de Genève

 

POUR QUELLES RAISONS ÊTES-VOUS VENU VIVRE DANS LA REGION BIENNOISE?

Par amour et pour le travail. Mon ami venant de la région, et ayant trouvé un travail dans le Jura bernois, je l'ai suivi après avoir trouvé un travail à Bévilard.

 

CONNAISSIEZ-VOUS LE JURA BERNOIS AVANT DE VENIR ?

Oui, car j'ai étudié à l'Université de Neuchâtel, et j'ai appris à connaitre le Jura bernois à ce moment là.

 

QU'ÉVOQUE POUR VOUS LE CHASSERAL?

Le Chasseral c'est pour moi l'emblème de la région, tel le Salève à Genève. En le voyant au loin, on sait que la maison n'est pas loin. Son antenne rayonne dans toute la région et on a l'impression que tout tourne autour de lui.

 chasseral

 

LE JURA BERNOIS C'EST TRANQUILLE, QU'EN PENSEZ-VOUS?

Oui c’est vrai, dans le sens où les gens sont calmes contrairement à l'agitation des villes. Je trouve que la vie y est moins stressante et j'aime cette tranquillité.

Si on recherche de l'animation on peut rapidement descendre à Bienne, où il y a pas mal d’événements et où l'on retrouve l'aspect citadin.

Je trouve que les habitants du Jura bernois se donnent beaucoup de peine pour animer leur région, et qu'il y a régulièrement des fêtes ou manifestations.

 

POUVEZ-VOUS NOUS DÉCRIRE VOTRE JURA BERNOIS ?

Le Jura bernois c'est surtout la nature, et ses possibilités d'activités en extérieurs qui sont nombreuses. Du ski de fond au vélo, tout est à proximité. C'est un beau mélange entre les montagnes et le lac, des paysages variés et une nature sauvage.

Il y a aussi plusieurs identités au coeur de cette région. D'un côté des "petites" villes comme Moutier et St-Imier avec ses zones piétonnes et de l'autre la  campagne avec ses villages aux identités fortes.

Quand j'ai des amis qui viennent dans la région, je les emmène au Chasseral et sur le plateau de Diesse pour la vue (les Alpes, le lac de Bienne, l'île St-Pierre et les vignes).

Le Jura bernois c'est aussi les métairies, typiques de la région, qui proposent et valorisent les produits du terroir. C'est un peu cliché, mais dans le bon sens du terme. La tête de moine à Bellelay et les chocolats Camille Bloch à Courtelary sont deux produits emblématiques suisses qui sont produits dans la région.

Une région avec une industrie forte dans l'horlogerie et un héritage architectural authentique.

 

mont crosin

 

QU’AIMEZ-VOUS DANS LA RÉGION ?

J'aime cette nature intouchée voire sauvage avec ses forêts et ses "collines". Sa tranquillité qui la caractérise, car elle est peu urbanisée,ce qui me permet de me ressourcer.

Ses possibilités de loisirs extérieurs infinis, l'accueil des habitants et la simplicité des relations. Contrairement à Genève, la majorité des personnes de la région travaillent dans le secteur secondaire, et je trouve que cela influence sur les relations en les rendant plus simples et plus profondes.

On le ressent aussi dans nos relations avec les maires. Ce sont des personnes abordables et passionnées, qui s'investissent en terme de temps pour leur commune et leur région, avec comme but commun, que la région se porte bien mettant ainsi au premier plan le bien commun.

 

lac vert court

 

QU’EST-CE QUI VOUS A SURPRIS / CHOQUÉ EN ARRIVANT ?

Le caractère industriel qui est très marqué dans l'architecture de la région.

 

QU’EST-CE QUI A ÉTÉ LE PLUS DIFFICILE AU DÉBUT ?

Venant de la ville, j'avais l'habitude de me déplacer en transport en commun. J'ai du changer mes habitudes et suis devenue plus dépendante à la voiture.

La difficulté de converser à Bienne avec les Suisse allemands. Je me sentais mal à l'aise de leur parler en français.

 

QU’AIMEZ-VOUS FAIRE LE WEEK-END ?

Principalement des activités en extérieur, telles que la marche (les gorges du Taubenloch et celles de Douanes) ou le VTT (sur les crêtes de Chasseral)

En hiver, du ski de fonds du côté des prés-d’Orvin suivi d'une fondue à la tête de moine au bison ranch.

pré d'orvin

 

QU’EST-CE QUI VOUS DÉPLAIT ?

La dépendance à la voiture

 

QU’EST-CE QUI VOUS MANQUE ?

La proximité avec la famille et les amis.

 

AU NIVEAU PROFESSIONNEL, COMMENT JUGEZ-VOUS VOS PERSPECTIVES PROFESSIONNELLES DANS LA RÉGION ?

Dans mon domaine qui est très spécifique, il y a de manière générale peu de possibilité en Suisse romande. J'ai donc de la chance de pouvoir exercer mon métier ici chez JB.b. En revanche pour d'autres métiers, le Jura bernois est une région avec beaucoup de potentiel, notamment dans l'industrie horlogère.

 

AVEZ-VOUS TROUVÉ FACILEMENT DU TRAVAIL ?

Oui.

 

VOTRE JURA BERNOIS EN 5 QUESTIONS :

 

Un mot pour le définir : Nature et grandes étendues

Une bonne adresse : Restaurant de l'Etoile à Perrefitte 

Une spécialité : La Tête de Moine à Bellelay

Une activité incontournable : La marche et le VTT

Un lieu insolite : Bison Ranch aux Prés-d'Orvin



ALIX DETTWILER - Entre Lac et Montagnes

0 commentaire