Accueil Inscription / Connexion
Afficher le menu
Rejoignez-nous!
40 ans au service de l'économie régionale
Une tradition industrielle de plus de deux siècles projetée dans l'avenir
Cartographie des interactions
Cercle de réflexion, porteuse de projet et représentante de l'économie régionale
Un tissu industriel homogène et fortement spécialisé
Une économie tournée vers l'exportation
Microtechniques issues de l'horlogerie
Au coeur de l'horlogerie
Stratégie économique du Jura bernois 2030
Un cadre naturel préservé
Une concentration exceptionnelle d’acteurs des microtechniques

La CEP recommande de rejeter l’initiative sur la limitation de l’immigration de masse

Communiqué de presse - Votations du 27 septembre 2020

CEP
Posté le 24.09.2020
Actualité CEP

La Chambre d’économie publique du Jura bernois (CEP) donne exceptionnellement une recommandation de vote et invite à rejeter avec fermeté l’initiative dite de limitation  de l’immigration de masse.

Les analyses menées par l’institution révèlent de vives craintes et des incidences concrètes dans les PME industrielles, cœur du système économique régional dont le secteur secondaire occupe près d’un emploi sur deux. L’impact de l’activation de la clause « guillotine » aboutissant à l’abrogation des accords bilatéraux entre la Suisse et l’Union européenne (UE) est un risque majeur pour l’industrie régionale dont l’Europe est à la fois le marché principal et le premier partenaire. L’importance des travailleurs frontaliers pour le secteur secondaire régional, confronté de longue date à une pénurie de compétences dans les métiers techniques, doit être rappelée en complément.

Des dénominateurs communs lient les entreprises de la région face à l’incertitude qu’engendre l’initiative. D’une part l’UE est le premier débouché de l’industrie suisse et le marché clé de nombreuses entreprises, y compris de PME n’exportant pas directement mais interagissant avec d’autres le faisant. D’autre part, de nombreux partenaires de l’industrie suisse, maillons essentiels de chaînes de valeur, se trouvent dans l’Union européenne.

Remettre en question le fonctionnement de cette imbrication économique est une menace que l’économie suisse ne peut pas supporter. En effet, les risques d’introduction de barrière douanière, de complications administratives, de perte de compétitivité attisent les craintes. Ajoutée au COVID-19 et à ces conséquences non connues pour l’heure, à la cherté du franc suisse, aux difficultés de l’automobile et aux défis de l’horlogerie mécanique, une rupture de la relation établie avec l’UE et son économie créerait un nouveau champ de problèmes et toucherait fortement les entreprises de la région.

A titre exceptionnel et eu égard à la gravité de la situation, le Conseil de direction de l’institution recommande à l’unanimité un vif rejet d’une initiative dont les conséquences pourraient être dramatiques pour l’industrie suisse et, au premier rang de celle-ci, pour le Jura bernois et la région de Bienne.



La CEP recommande de rejeter l’initiative sur la limitation de l’immigration de masse

0 commentaire