Accueil Inscription / Connexion
Afficher le menu
Rejoignez-nous!
40 ans au service de l'économie régionale
Une tradition industrielle de plus de deux siècles projetée dans l'avenir
[banner:Cartographie des interactions_ Stratégie économique 2030 du Jura bernois.jpg]
Cercle de réflexion, porteuse de projet et représentante de l'économie régionale
Un tissu industriel homogène et fortement spécialisé
Une économie tournée vers l'exportation
Microtechniques issues de l'horlogerie
Au coeur de l'horlogerie
Stratégie économique du Jura bernois 2030
Un cadre naturel préservé
Une concentration exceptionnelle d’acteurs des microtechniques

Mobilité européenne pour jeunes diplômés de l’industrie

Conférence de presse - Concrétisation stratégie économique 2030

Patrick Linder
Posté le 30.11.2020
Actualité CEP
Stratégie économique 2030 du Jura bernois

La Chambre d’économie publique du Jura bernois (CEP) présente une offre de mobilité destinée aux jeunes diplômés des professions techniques qu’elle a développée avec le Centre de formation professionnelle Berne francophone (ceff) et le Forum du bilinguisme. Ce programme inédit donne pour la première fois des options de mobilité européenne à des jeunes ayant récemment obtenu leur CFC dans le domaine industriel. L’Allemagne a été retenue en raison d’une structure économique comparable à la Suisse, mais aussi parce que la maîtrise de l’allemand est un atout important dans l’industrie helvétique. Baptisée  « PRO>>PULSE, STAGES PROFESSIONNELS EN ALLEMAGNE", cette offre nouvelle a été soutenue financièrement par MOVETIA, l’agence nationale de mobilité. Ce projet concrétise une mesure de L’AXE « FORMATION » de la STRATÉGIE ÉCONOMIQUE 2030 DU JURA BERNOIS.

 

Des compétences linguistiques nécessaires pour l’industrie régionale

L’industrie du Jura bernois connaît d’intenses interactions en Suisse et dans le monde entier avec des clients, des fournisseurs, des prestataires ou des partenaires. Ces relations concernent différentes fonctions dans les entreprises et engagent souvent plusieurs employés. « Le besoin de compétences linguistiques pour les employés de l’industrie régionale déborde le cadre des activités commerciales, souvent cité en premier exemple, développe Patrick Linder, directeur de la CEP. Montage, services-après-vente, qualité, mais aussi R&D et gestion des chaînes d’approvisionnement sont des domaines nécessitant la maitrise d’une ou plusieurs langues. » Si l’anglais demeure la langue professionnelle internationale incontestée et qu’il permet de fonctionner aisément, les compétences en allemand sont précieuses pour l’industrie régionale. Proche de la frontière linguistique, elle interagit régulièrement avec des entreprises et des partenaires alémaniques, mais elle entretient surtout des relations avec l’Allemagne, marché partenaire de la première importance. « Accentué par une structure économique comparable et avantagé par la proximité géographique, le choix de l’Allemagne comme destination du projet « Pro>>pulse, stages professionnels » fait écho à ce penchant de l’industrie » conclut le directeur de la CEP.

 

Un plus pour la voie professionnelle

 

La formation professionnelle a connu ces dernières années d’importantes évolutions l’érigeant progressivement en alternative équivalente aux cursus classiques à plein temps. Permettant l’acquisition de savoirs par la pratique, elle donne accès à des formations supérieures avec un bagage professionnel attesté. Pourtant, certaines possibilités existant pour d’autres domaines lui font encore partiellement défaut, comme la mobilité proposée dans les cursus académiques où elle est fortement encouragée. « Le projet Pro>>pulse, stages professionnels en Allemagne a pour impulsion originelle la volonté de compenser modestement cette disparité en offrant des options de mobilité européenne à de jeunes diplômés du domaine technique. Il donne pour la première fois la possibilité à des jeunes ayant obtenu leur CFC d’effectuer un stage à l’étranger où ils peuvent exercer leurs compétences professionnelles dans une autre langue», explique Géraldine Berberat, cheffe de projet de la CEP.

 

Pro>>pulse, stages professionnels en Allemagne

Les participants bénéficient d’une préparation linguistique et culturelle en amont du départ, d’un mois de cours d’allemand intensif à leur arrivée en Allemagne, puis d’un stage professionnel de 3 à 5 mois en entreprise dans la branche professionnelle. Grâce à un partenaire local, les participants disposent d’un soutien au quotidien avec lequel communiquer. Les frais de voyage, le logement et les cours de langues de quatre semaines en Allemagne sont financés par MOVETIA. Les frais courants sur place sont à la charge des participants. Ce programme permet de donner des options de mobilités pour les professions techniques et promet de renforcer les compétences linguistiques des jeunes professionnels de l’industrie du Jura bernois. « Une dizaine d’étudiants de notre école s’est déjà pré-inscrite pour un stage professionnel en Allemagne à l’issue de sa formation », commente Cédric Bassin, directeur du ceff. Cet intérêt témoigne de l’importance donnée aux langues et à la mobilité dans le domaine industriel.

 

Une concrétisation de la stratégie économique 2030 du Jura bernois

Le projet Pro>>pulse, stages professionnels en Allemagne, concrétise la mesure 22 de l’axe formation de la stratégie économique 2030. Cette action précise était identifiée en 2019 pour un prolongement des compétences professionnelles acquises dans un cadre linguistique, culturel et légal différent. Menée par la CEP avec le ceff et la fondation Forum du bilinguisme - soucieuse de l’implémentation du projet dans la région -, l’élaboration de cette offre inédite a été soutenue financièrement par MOVETIA, l’agence nationale qui encourage l’échange, la mobilité et la coopération dans les domaines de l’éducation et de la formation continue en Suisse, en Europe et dans le reste du monde.

 

 

Patrick Linder

Directeur

patrick.linder@cep.ch

078 819 85 87

 

 

 



Mobilité européenne pour jeunes diplômés de l’industrie

0 commentaire