Accueil Inscription / Connexion
Afficher le menu
Rejoignez-nous!
40 ans au service de l'économie régionale
Une tradition industrielle de plus de deux siècles projetée dans l'avenir
Cartographie des interactions
Cercle de réflexion, porteuse de projet et représentante de l'économie régionale
Un tissu industriel homogène et fortement spécialisé
Une économie tournée vers l'exportation
Microtechniques issues de l'horlogerie
Au coeur de l'horlogerie
Stratégie économique du Jura bernois 2030
Un cadre naturel préservé
Une concentration exceptionnelle d’acteurs des microtechniques

Etat des lieux provisoire pour la Stratégie économique 2030 du Jura bernois

Communiqué de presse, Stratégie économique 2030

Patrick Linder
Posté le 21.12.2021
Stratégie économique 2030 du Jura bernois

Ayant inauguré sa phase opérationnelle en fin d’année 2020, la stratégie économique 2030 du Jura bernois entre progressivement en force, influe d’ores et déjà insensiblement sur l’économie et rejaillit favorablement sur la région dans son ensemble. « Si plusieurs actions décrites dans la séquence précédente (phase dite fonctionnelle) ont déjà été menées à bien, il faut avant tout constater qu’un esprit d’ensemble a été insufflé au cours du processus et qu’il préside désormais à des choix cohérents pour la région dans différents domaines. Favoriser l’adoption d’un cap par l’ensemble des parties prenantes, est par ailleurs l’apport premier d’une démarche stratégique » constate Patrick Linder, directeur de la Chambre d’économie publique du Jura bernois (CEP). Dans le but d’estampiller les mesures portées par différents acteurs, la CEP introduit dès à présent un logo spécifique à la STRATECO 2030. Fonctionnant comme un cachet, il favorisera l’intelligibilité des opérations en cours et soulignera la coordination des actions inscrites dans la ligne directrice. Un travail de fonds devra encore être mené durant les dix prochaines années pour tendre vers la vision d’ensemble adoptée pour 2030.

 

STRATECO 2030 : Etat des lieux provisoire

Parmi les nombreuses actions préconisées entre 2018 et 2020 dans les huit axes stratégiques retenus, certaines actions ont déjà été réalisées. Si la fusion des associations de communes (mesure 09, axe organisation régionale) prodigue déjà des effets vertueux avec la création de l’association Jura bernois.bienne, l’extension progressive du Parc régional Chasseral montre une adéquation meilleure au territoire du Jura bernois (mesure 04, axe organisation régionale). Au plan des soins, les récentes évolutions affermissent les orientations décrites, notamment avec le développement de centres de santé (mesures 13 et 14, axe organisation régionale). Des effets vertueux sont également perceptibles dans des chantiers majeurs, comme « Avenir Berne Romande » (par exemple mesures 10 et 11, axe organisation régionale). Enfin, la création de la Fondation pour le rayonnement du Jura bernois (mesure 02, axe organisation régionale) est une concrétisation de la STRATECO 2030 de première importance. « Les projets Couronne lancés par cette jeune institution articulent plus de 20 mesures issues de la STRATECO 2030 rappelle Richard Vaucher, Président de la Fondation, et s’imposent donc comme des réalisations de premier plan susceptibles d’influer distinctement sur la région, son organisation et son image ».

 

Dans le domaine de la formation, des projets précis ont déjà été finalisés, notamment par la Chambre d’économie publique du Jura bernois (CEP) qui a présenté PRO>>pulse, stage professionnel en Allemagne (mesure 22, axe formation), PRO>>pulse, immersion linguistique en entreprises (mesures 23 et 24, axe formation) et prépare un grand projet PRO>>pulse, esprit d’entreprendre (mesures 8, 9 et 17, axe formation) tout en ayant déjà développé de nouveaux instruments de valorisation de la formation professionnelle (mesure 01, axe formation). Des offres conjointes du ceff et du CIP font écho aux pistes proposées (mesures 18 et19, axe formation), mais les réflexions donnent surtout une ligne directrice à la région pour l’offre de formation professionnelle (mesures 03 et 04, axe formation) ou sont débattues politiquement (mesure 05, axe formation).

 

En matière de tourisme, hormis les éléments intégrés aux projets Couronne, il faut mentionner par exemple les perspectives réjouissantes d’un centre Digger à Tavannes (mesure 03, axe tourisme), les efforts - à intensifier encore - pour la valorisation des métairies (mesure 09, axe tourisme) ou le développement récent des itinéraires de mobilité douce (mesure 05, axe tourisme). Mais l’adoption par Jura bernois tourisme du concept, faisant défaut jusqu’alors, de 12 activités incontournables du Jura bernois, dont l’exploitation reste embryonnaire, est une avancée significative en matière de promotion d’ensemble de la région tandis que la séquence s’étant ouverte pour le Parc régional naturel Chasseral correspond aux ambitions adoptée (mesure 08, axe tourisme). « Ces progrès intéressants ne doivent pas occulter l’existence de dossiers essentiels, mais laborieux et compliqués à résoudre. La vision d’ensemble donnée par la STRATECO 2030 nous permettra de les aborder avec plus d’efficacité et de résolution, notamment pour ce qui concerne ou implique le domaine public » commente Richard Vaucher.

 

Dans le champ hétéroclite des infrastructures et de l’énergie, il faut dénoter une concrétisation très prometteuse par l’entremise du Swiss Energypark (mesures 10,11,12, axe infrastructures, construction, artisanat) et des projets qu’il développe. Leur portée est primordiale et s’inscrit exactement dans la trajectoire décrite pour l’évolution de la région au plan de l’énergie. La question du co-voiturage (mesure 06, axe infrastructures, construction, artisanat) est quant à elle traitée par le biais d’un projet porté à l’échelle de l’Arc jurassien dont les retombées ne sont pas perceptibles, mais dont la progression exploratoire est indéniable bien que fortement perturbée par la pandémie de COVID-19.

 

En matière de services, en plus des aspects fondamentaux englobés dans les « projets Couronne », un important travail a été mené par la CEP et la HE-Arc - dans le cadre du projet PHR économie conduit par Arcjurassien.ch - pour comprendre en profondeur la structure des activités tertiaires, leur adéquation aux besoins du secteur secondaire et leur répartition spatiale (mesures 01, 03, 05, axe services). Ses conclusions génèrent des projets actuellement en cours de développement. Le sujet spécifique du coworking (mesure 14, axe services) est considéré comme traité et répondant de manière satisfaisante aux besoins identifiés avec les offres de Saint-Imier, Reconvilier, Tavannes, Bienne et prochainement Sonceboz. Enfin, le projet Digital ArcHub mené par la HE-Arc répond directement aux préoccupations consignées dans la STRATECO 2030 (mesure 18, axes services) et offre des instruments aux PME face aux défis de la numérisation.

 

Pour l’heure, l’axe thématique « agriculture et biodiversité », n’a pas fait l’objet de réalisations précises hormis celles comprises dans les « projets Couronne », mais offre des orientations détaillées aux parties prenantes et insuffle des dynamiques de collaborations. Préserver et entretenir la nature est par exemple une mission d’importance à laquelle l’agriculture doit contribuer, notamment en collaborant avec des institutions comme le Parc régional Chasseral.

 

Dans le champ industriel un travail constant aboutit à des réalisations ponctuelles devant être pérennisées comme le projet Microtech du photograph Daniel Mueller qui porte un regard neuf sur l’esthétique de l’industrie (Mesure 08, axe industrie et technologie) ou le lancement de l’émission radio « immersion » de RJB qui donne accès aux coulisses des entreprises régionales et la présente comme employeurs potentiels (Mesure 08, 22, axe industrie et technologie). Une forte implication de la CEP dans des actions de fonds prodigue progressivement des effets vertueux (mesures 10, 14 axe industrie et technologies) et accomplit des missions précises (mesures 01, 24, axe industrie et technologies).

 

Enfin, l’axe thématique « Identité, culture, ouverture et rayonnement » fait l’objet de concrétisations cruciales pour la région (mesures 01, 02, 03, 04, 05, axe identité, culture, ouverture et rayonnement) dans le cadre des « projets Couronne ». La publication de l’ouvrage historique « L’industrie en image, un système technologique et industriel dans le Jura bernois, XIXe-XXIe siècle » satisfait momentanément les desseins consignés dans la STRATECO (mesure 13, axe Identité, culture, ouverture et rayonnement) tandis que les projets de développement de Mémoires d’ici concrétisent un besoin décrit (mesure 11, axe identité, culture, ouverture et rayonnement).

 

« Ce catalogue démontre les retombées concrètes du processus élaboré et l’apport incontestable d’une logique récurrente insufflée dans des champs thématiques hétéroclites, commente Patrick Linder, directeur de la CEP, mais souligne dans le même temps l’intensité des efforts à investir pour en garantir la poursuite dans le long terme. »

 

Identifier l’ensemble des efforts et les poursuivre

Ainsi, plus de 40 mesures préconisées dans la STRATECO 2030 sont actuellement traitées, totalement ou partiellement, par les parties prenantes, nombreuses, de ce processus inédit dans l’histoire du Jura bernois. L’hétérogénéité de ces actions, la diversité des rythmes et la variété des gouvernances les pilotant met en évidence la nécessité d’identifier distinctement les réalisations relevant de la STRATECO 2030. Dans cette optique, la CEP introduit un logo pour estampiller les projets ou actions en étant issues ou s’en revendiquant. Cachet apposé aux documents des acteurs de la STRATECO 2030, dans la description de leurs projets ou dans leur communication institutionnelle, il contribuera à assembler les efforts actuellement déployés et à les relier formellement au processus stratégique rappelant ainsi la finalité des démarches.

 

« Compte tenu de l’ampleur du chantier, mais également des conditions externes, ces deux dernières années ayant été très perturbées par le COVID-19, le déploiement de le STRATECO 2030 apparaît à ce stade des plus satisfaisants, surtout sous l’angle de l’appropriation du cap proposé pour la région. Le travail encore nécessaire est cependant considérable, requiert une vision transversale et demande une coordination volontariste. La démarche doit aboutir à son terme au renforcement d’une région prospère, harmonieuse, agréable à vivre dont les bénéficiaires premiers sont les habitants, mais aussi les entreprises et les communes » résume Richard Vaucher, Président de la CEP.

 

Une grande vision pour 2030 comme cap

L’ensemble des actions répertoriées dans la STRATECO 2030 tend vers un but suprême ayant une fonction de cap pour tous les efforts déployés. Il a été condensé dans une grande vision qui constitue le noyau fondamental de ce qui est en cours de réalisation : « En 2030, le Jura bernois est une région de technologies prospère, innovante, cohérente et reconnue. Matrice historique de compétences industrielles, connectée au monde par ses activités économiques, elle est pourvue d’infrastructures, de services, d’instituts de formation et d’offre touristique adaptés. Organisée comme une agglomération, dotée d’un cadre naturel valorisé, autosuffisante grâce à sa production d’énergies renouvelables, elle relève du territoire cantonal bernois, collabore étroitement avec l’agglomération bilingue biennoise, interagit dans l’Arc jurassien industriel, s’inscrit dans l’espace culturel romand et rayonne en Suisse et dans le monde au travers de ses compétences. » En définitive, cette vision idéale des évolutions souhaitées pour 2030 offre une orientation d’ensemble à la région et les concrétisations échelonnées de mesures précises permettent de s’en approcher progressivement.

 

Pour plus d’information :

Patrick Linder

Directeur

patrick.linder@cep.ch

078/819858



Etat des lieux provisoire pour la Stratégie économique 2030 du Jura bernois

0 commentaire